Catégories
Uncategorized

Comment éviter les pénalités lors de la soumission volontaire d'une auto-évaluation après la date limite

Toute personne physique et morale, en tant que contribuable ou contribuable, doit tôt ou tard procéder à une auto-évaluation au Trésor public. Que se passe-t-il si le délai correspondant n'est pas livré? Cette question est celle que nous allons développer dans cet article, en différenciant les différentes charges faites par le Trésor Public selon le date limite de soumission volontaire de l'auto-évaluation, réglementée à l'article 27 de la LGT.

Contenu

  • 1. Durée de la soumission volontaire de l'auto-évaluation et du paiement simultané des frais correspondants.
  • 2. Durée de la soumission volontaire de l'auto-évaluation sans paiement simultané des frais correspondants.
    • Conclusions

1. Durée de soumission volontaire de l'auto-évaluation et du paiement simultané des frais correspondants.

Cet article établit qu'en ne payant pas la dette fiscale (dans ce cas, l'autocotisation), le contribuable ou contribuable doit supporter des surtaxes pour déclaration intempestive [2. Son prestaciones accesorias que deben satisfacer los obligados tributarios como consecuencia de la presentación de autoliquidaciones o declaraciones fuera de plazo sin requerimiento previo de la Administración tributaria] ou après la date limite pour vous conformer à votre obligation fiscale sans avoir été requis par l'administration ou l'administration fiscale elle-même et en payant simultanément les frais.

  • Si présenté dans les 3 mois suivants: supplément de 5%.
  • Dans les 6 mois suivants: 10% de surtaxe.
  • Si cela se produit dans 12 mois suivants: 15% de surtaxe.

Dans tout d Dans les cas ci-dessus des sanctions ou des intérêts de retard ne seront PAS appliqués, récompensant l'attitude du contribuable en la soumettant volontairement après la date limite sans avoir été notifiée par l'administration fiscale. Cependant, après 12 mois, le supplément sera porté à 20% et de ce moment, des intérêts pour retard de paiement seront appliqués. Prenons deux exemples:

  1. Avec un retard de 15 mois par rapport à la durée de la période de production volontaire, un contribuable dépose une auto-évaluation et paie les frais qui en résultent. Il n’était pas auparavant requis par l’Administration. Devra-t-il satisfaire les intérêts moratoires? Dans ce cas, vous devrez payer le 12% de supplément en cas de dépassement de 12 mois, non aura une pénalité, mais il courra 3 mois d'intérêts de retard pour avoir dépassé le 15 premiers paiements mensuels.
  2. Dans le même cours, mais 3 mois. Que devriez-vous payer? Supplément de seulement 5%, sans pénalités et sans intérêts.

2. Durée de la soumission volontaire de l'auto-évaluation sans paiement simultané des frais correspondants.

Cependant, cet article est compliqué en cas de présentant l'auto-évaluation et de ne pas la payer, car dans ces cas, la loi établit que les contribuables présentent l'autocotisation après la date limite mais NE procèdent PAS à son paiement, ou ne demandent pas de report, de fractionnement ou de compensation lors de la présentation extemporanée de la idem; les majorations et intérêts de retard (le cas échéant) s'appliqueront en fonction du temps écoulé (selon l'art. 27. 2 LGT) ainsi que les «suppléments de période exécutive» correspondants. Par conséquent, évitez de faire cette hypothèse sans faire la rémunération correspondante, car dans ce cas un facteur sera ajouté pour en tenir compte.

Deux conditions doivent être remplies pour que les majorations de la période exécutive soient effectuées (art. 20 LGT):

  1. Identifiez expressément la période de décompte à laquelle il se réfère.
  2. Ne contient que les données relatives à cette période.

Le cas échéant, ils peuvent être de trois types:

  • a) Surtaxe exécutive: 5% si la dette est satisfaite et avant la notification du titre exécutoire.
  • b) Supplément de pression réduite: sera pour cent et sera appliqué lorsque la totalité de la dette sera satisfaite et dans le délai de (Art. 65. 5 LGT).
  • c) La surtaxe ordinaire sera de 20% et les deux autres cas mentionnés ci-dessus ne s'appliquent pas et il est compatible avec les intérêts de retard.

Si l'on recourt aux deux exemples précédents, mais avec la deuxième condition (non-existence de rémunération), dans le premier cas le 20% de surtaxe, 3 mois d'intérêts de retard et les majorations de période. Pour le second cas, seulement 5% plus les suppléments de période correspondants.

plazo de presentación voluntaria

Conclusions

Par conséquent, la présentation volontaire de l'auto-évaluation était Le terme peut entraîner des coûts plus élevés s'il n'est pas accessible par l'itinéraire approprié . J'espère que cela vous aidera à choisir la bonne voie. Si cela vous a aidé, partagez le contenu sur les réseaux sociaux ou laissez un commentaire sur notre blog. N'oubliez pas que vous pouvez consulter d'autres schémas de droit fiscal en cliquant ici; et contactez-nous dans ce formulaire; puis Nous sommes experts en droit fiscal et financier et nous sommes conseillers fiscaux et comptables . Merci beaucoup pour votre temps et en attendant un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *