Catégories
Uncategorized

Comment justifier les prix dans les transactions entre parties liées?

Actuellement, nous avons souvent besoin des conseils d'experts du domaine pour savoir comment agir face à certains problèmes. L'un des problèmes qui nécessitent le plus un avis juridique correspond à la justification des prix dans les transactions entre parties liées. Voyons de quoi il s'agit et quels documents nous devons fournir pour justifier les prix des dites opérations.

¿Cómo justificar los precios en las operaciones vinculadas?
Comment justifier les prix dans les transactions entre parties liées?

Contenu

  • Que sont les transactions entre parties liées?
  • Quels sujets agissent en tant qu'entités ou personnes apparentées?
  • Comment puis-je justifier les prix des transactions entre parties liées?
  • Que dois-je prendre en compte dans tous ces documents?
  • Quelles sont les limites lors de l'application de la documentation des transactions entre parties liées?
  • Différentes méthodes pour déterminer la valeur de marché des transactions entre parties liées
  • Pourquoi est-il nécessaire d'avoir des experts en prix de transfert et en conseil fiscal?
  • Que sont les transactions entre parties liées?

    On peut définir les opérations liées à ces opérations à contenu économique qui sont effectuées entre des parties liées entre elles selon les règles établies dans l'article 18 de la loi sur l'impôt sur les sociétés.

    Cet article établit que l'évaluation desdites transactions entre parties liées doit être effectuée à la valeur normale de marché . En outre, le pouvoir ou l'autorité est conféré à l'Administration publique de vérifier, dans le délai de prescription, la valeur donnée auxdites opérations . L'administration publique peut donc inspecter les opérations et, en cas d'anomalie, sanctionner.

    Quels sujets agissent en tant qu'entités ou personnes apparentées?

    Sont considérés comme personnes ou entités liées :

    • A) Une entité et ses partenaires ou participants.
    • B) Une entité et ses administrateurs ou administrateurs, sauf dans ce qui correspond à la rémunération pour l'exercice de leurs fonctions.
    • C) Une entité et les conjoints ou personnes unis par des relations de parenté, en ligne directe ou collatérale, par consanguinité ou affinité jusqu'au troisième degré des associés ou participants, administrateurs ou administrateurs.
    • D) Deux entités qui appartenir à un groupe.
    • E) Une entité et les directeurs ou administrateurs d'une autre entité, lorsque les deux entités appartiennent à un groupe.
    • F) Un entité et une autre entité détenue indirectement par la première dans, au moins, le 16 pour cent du capital équité ou équité.
    • G) Deux entités dans lesquelles les mêmes associés, les participants ou leurs conjoints, ou les personnes unies par des relations de parenté, en ligne directe ou collatérale, par consanguinité ou affinité jusqu'au troisième degré, participent, directement ou indirectement, au moins au 25 pourcentage du capital social ou des capitaux propres.
    • H) Une entité résidant sur le territoire espagnol et ses établissements stables à l'étranger.

    Comment puis-je justifier les prix des transactions entre parties liées?

    Pour justifier les prix des transactions avec des parties liées, nous devons fournir la documentation nécessaire en cas d'inspection, que nous pouvons lister en:

    • 1) Contrats commerciaux conclus entre des parties liées.
    • 2) Les précédents accords de valorisation (APV) avec la Taxe Administration.
    • 3) Études comparatives (benchmarking) des professionnels qui déterminent les valeurs marchandes.
    • 4) Le Des modèles 231 ( Déclaration d'informations Pays par Pays) et 180 (Déclaration informative des opérations et opérations avec des parties liées et des situations liées à des pays ou territoires considérés comme des paradis fiscaux).
    • 5) Documents douaniers dans les opérations de commerce international entre les parties liées qui déterminent la valeur des opérations liées.
    • 6) Etudes d'experts fiscaux qui analysent la valeur vénale de ces opérations.
    • 7) Tous les documents, actes ou factures prouvant ces opérations.
    • 8) Etudes de comparaisons avec les prix d'autres professionnels .

    Dicha documentación tendrá un contenido simplificado en relación con las personas o entidades vinculadas cuyo importe neto de la cifra de negocios, definido en los términos establecidos en el artículo 101 de esta Ley, sea inferior a 45 millions d'euros.

    En aucun cas, le contenu simplifié de la documentation ne sera applicable aux opérations suivantes:

    • 1) Celles réalisées par les contribuables de l'Impôt sur le Revenu des Personnes Personnelles, dans le cadre du développement d'une activité économique, auxquelles la méthode d'estimation objective avec des entités dans lesquelles ceux-ci ou leurs conjoints, ascendants ou descendants, individuellement ou conjointement entre tous, ont un pourcentage égal ou supérieur à 18% du capital social ou des capitaux propres.
  • 2) Les opérations de transfert d'entreprise .
  • 3) Les opérations de transfert de titres ou participations représentant la participation au capital de tout type d'entités n'est admis à la négociation sur aucun des marchés de valeurs réglementés.
  • 4) Les opérations immobilières .
  • 5) Les opérations sur immobilisations incorporelles .
  • Que dois-je prendre en compte dans tous ces documents?

    Il est pratique que tous les tests que nous collectons, différencient les données suivantes:

    • A) Informations sur les pays par pays.
    • B) Documentation spécifique du groupe et du contribuable.
    • C) Documentation au contenu simplifié.
    • D) Documentation des petites entreprises .

    Quelles sont les limites lors de l'application de la documentation relative transactions avec les parties ?

    S'il existe certaines limites lors de la préparation de la documentation pour les transactions avec des parties liées. Quatre groupes doivent être distingués:

    1. Dans le cas de petites entités ou entreprises, il suffit de préparer le document normalisé établi dans le Arrêté HAP / 760 / 2016, du 6 juin . Para ello, es imprescindible que la cifra de negocios sea inferior a 10 millions d'euros.
    2. Si las empresas o entidades vinculadas alcanzan una cifra de negocios entre 10 millos e de euros a 45 millones de euros, deben preparar la documentación específica que podrá contener el contenido simplificado.
    3. Y aquellas entidades que superen la cifra neta de negocio de igual o superior a 45 millones de euros, deberán contener los requisitos establecidos en el artículo 16.1 del Reglamento del Impuesto sobre Sociedades y deberán preparar la documentación específica del contribuyente y del grupo al que pertenece.
    4. En cas de dépassement du 750 millions d'euros (entités avec le qualificatif de dominant ), doivent préparer le modèle 180 pour chaque pays où ils opèrent ( « Déclaration pays par pays »).

    De même, il est rappelé qu'il est obligatoire de préparer la Documentation des Prix de Transfert au cours de chaque exercice . De plus, ces documents doivent être conservés pendant 5 ans aux fins de l'administration fiscale et jusqu'au 10 ans par la loi sur le blanchiment d'argent, puisque le Trésor public peut demander lesdits rapports à tout moment au moyen d'une demande. En cas d'absence de documentation, les sanctions peuvent être très graves (1. € pour chaque donnée et les omissions sont également satisfaites).

    Différentes méthodes pour déterminer la valeur de marché des transactions entre parties liées

    • A) Méthode du prix libre comparable : c'est cette méthode où le prix du bien ou du service est comparé dans une opération entre plusieurs sujets avec le prix d'un bien identique ou un service ou des caractéristiques similaires dans une opération effectuée par d'autres sujets indépendants.
    • B) Méthode du coût augmenté: est la méthode dans laquelle la marge habituelle dans des opérations identiques ou similaires est ajoutée à la valeur d'acquisition ou au coût de production du bien ou du service.
    • C) Méthode du prix de revente : c'est quand il est soustrait du prix de vente d'un bien ou d'un service la marge appliquée par le revendeur lui-même dans des opérations identiques ou similaires avec des personnes ou entités indépendantes en attente.
    • D) Méthode de distribution des résultats : est celui qui est attribué à chaque personne ou entité liée qui réalise conjointement une ou plusieurs opérations la partie du résultat commun dérivée de ladite ou desdites opérations, sur la base d'un critère reflétant adéquatement les conditions auxquelles elle aurait souscrit indépendamment personnes ou entités dans des circonstances similaires.
    • E) Méthode de la marge nette opérationnelle : par laquelle le résultat net est attribué aux opérations réalisées avec une personne ou entité liée, calculé sur les coûts, le chiffre d'affaires ou l'ampleur la plus appropriée en fonction des caractéristiques des opérations identiques ou similaire effectué entre des parties indépendantes, en apportant, le cas échéant, les corrections nécessaires pour obtenir l'équivalence et prendre en compte les particularités des opérations.

    Pourquoi est-il nécessaire de compter avec des experts en prix de transfert et en conseil fiscal?

    Nous vivons actuellement dans un environnement économique complexe et globalisé dans lequel le nombre de transactions entre parties liées augmente de jour en jour grâce aux innovations technologiques avec le que nous compter.

    Cependant, en même temps que le m ercado ouvre ses portes pour faciliter l'utilisation des transactions, l'État et l'administration fiscale disposent également de meilleurs moyens pour vérifier toutes les opérations et s'assurer qu'elles ont été correctement déclarées.

    Par conséquent, ce nouveau scénario de complexité nécessite des conseils spécialisés qui permettent d'aligner les politiques de prix de transfert sur les stratégies commerciales de chaque entreprise. Par conséquent, il est extrêmement important d'avoir des conseils sur les prix de transfert, en particulier dans les processus fiscaux difficiles à gérer. Par exemple, les DILIGENS sont de bons professionnels dans ce domaine.

    Un échec dans une opération peut entraîner des pénalités importantes. Il est très courant que les entreprises ignorent avoir dû payer des impôts pour une certaine opération en ignorant les réglementations. Comme ils n'ont pas remis le relevé correspondant, vous devrez alors payer le montant qui en résulte, comme les intérêts et les pénalités, le cas échéant.

    Dans toutes les opérations fiscales et sociales de grande envergure , il est pratique d'avoir à votre disposition une entreprise ou un professionnel qui comprend cette question.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *