Catégories
Uncategorized

Introduction au droit procédural: compétence, fondements, organisation et processus

Bienvenue dans un nouvel article de Ruiz Prieto Asesores , expert en conseil juridique à Séville . Dans cet article, nous allons développer les aspects et fondements essentiels pour comprendre et comprendre le droit procédural et la juridiction dans le domaine espagnol . Pour ce faire, nous allons décomposer toute la matière en 4 blocs différenciés:

Contenu

  • 1) Fondements de la compétence en droit procédural
    • 1.1. Types de conflits
    • 1.2. Concept et fonctions de la juridiction
    • 1.3. Principes constitutionnels de compétence
  • 2) Organisation du pouvoir judiciaire en droit procédural
    • 2.1. La Cour constitutionnelle
    • 2.2. Les cours et tribunaux
    • 2.3. Le Jury Populaire
    • 2.4. Compétence en tant que budget de procédure
    • 2.5. Le rôle des juges et des magistrats en droit procédural
    • 2.6. Le procureur général
    • 2.7. Personnel de justice collaborateur
    • 2.8. Avocats et avocats
  • 3) Protection juridictionnelle effective: droit à l'action et à l'assistance gratuite
    • 3.1 Protection juridictionnelle effective
    • 3.2. Assistance juridique gratuite
  • 4) Le processus judiciaire: principes, structure et catégories de processus
    • 4.1. Principe et structure de la procédure judiciaire
    • 4.2. Types de processus dans la juridiction espagnole
    • 4.3. Actes de procédure en droit procédural espagnol
    • 4.4. Le processus judiciaire: types d'actes procéduraux
    • 4.5. Les actes de communication
    • 4.6. Caractères et sources de la procédure judiciaire espagnole
  • Notes d'introduction au droit procédural (UNED)

1) Fondements de la compétence en droit procédural

La compétence est définie comme le pouvoir judiciaire, composé de juges et de magistrats, qui exercent exclusivement le pouvoir juridictionnel; étant, par conséquent, expressément légitimé pour la résolution légale, motivée, définitive et irrévocable des conflits intersubjectifs et sociaux, pour la protection des droits subjectifs, le contrôle de la légalité et la complémentarité du système juridique.

La fonction première des cours et tribunaux consiste à résoudre, définitivement et par l'application du droit matériel (civil, pénal, commercial …), les conflits qui surgissent devant eux. Mais cette fonction, Tout au long de l'histoire, elle n'a pas toujours été exercée par les cours et tribunaux.

1.1. Types de conflits

  1. Autodéfense ou légitime défense = De toutes les formules de résolution de conflit, l'autodéfense, l'autodéfense ou l'auto-assistance, plus primitif, injuste et dangereux. Elle se caractérise par la solution coercitive du conflit par la partie la plus forte ou qui y occupe une situation hégémonique. Nous ne le recommandons en aucun cas; parce qu'elle est encore pratiquée aujourd'hui (par exemple dans les relations sociales des écoles; en politique étrangère à travers les guerres illégitimes …).
  2. Auto-composition = Face à un conflit, les parties engagées dialoguent entre elles pour parvenir à une solution. C'est donc le moyen le plus civilisé de résolution des conflits dans lequel les parties elles-mêmes mettent fin au conflit intersubjectif. Il diffère de la légitime défense en ce que ladite solution n'est pas imposée par le force; mais par le accord de testaments . C'est un moyen légal pour la solution des conflits intersubjectifs; dans lequel, compte tenu de sa nature disponible et de la validité du principe du dispositif, nul n'est obligé de saisir les tribunaux pour défendre son droit. Il est vrai qu'il peut y avoir une conciliation ou une médiation parce que presque toujours les parties ont recours à un tiers qui fournit une valeur ou un point de vue plus impartial.
  3. Hétérocomposition = Si par la voie précédente il a été impossible d'obtenir une solution viable, les tribunaux sont habitués à mettre fin au conflit par une résolution définitive . Contrairement à la médiation ou à la conciliation, dans ce cas, le tiers (pouvoir judiciaire) est trouvé supra pairs; c'est-à-dire au-dessus des parties pour exécuter une phrase congruente et définitive.

1.2. Concept et fonctions de la juridiction

  1. Pouvoir juridictionnel (art. 117. 3 CE). Capacité d'action de la personnalité de l'État dans la manifestation de juger et d'exécuter ce qui est jugé.
  2. Cours et tribunaux. Je comprend pleinement le pouvoir judiciaire et détiens exclusivement la propriété du pouvoir juridictionnel.
  3. Indépendance, unité et exclusivité juridictionnelle (art. 117 CE). Le juge doit être impartial et indépendant (art. 23. 2 CE).
  4. Fonction générique de la juridiction. Résolution des conflits, intersubjectifs et sociaux, par l'application du droit objectif. Cette fonction est spécifiée dans: la protection des droits subjectifs; le contrôle de la légalité et la complémentarité de l'ordonnance. Cette fonction n'est pas exclusive au pouvoir judiciaire, car l'arbitrage peut également résoudre les différends en appliquant la loi. Mais les différences entre les deux méthodes sont remarquables; Bien que les attributions en équité soient parfaitement licites, cette possibilité devrait être bannie de la juridiction; depuis, par la soumission du juge à la loi et au droit; Tous les conflits doivent nécessairement être résolus par la juridiction par l'application de la loi.
  5. Fonction spécifique de la juridiction. Résolution définitive des conflits par l'application de la loi. Cette fonction est exercée et précisée: dans la protection des dºs subjectifs, dans le contrôle normatif des actes et dispositions émanant de l'Administration et des autres pouvoirs de l'Etat et en complément de l'ordonnance avec la loi créée par les tribunaux.

1.3. Principes constitutionnels de compétence

Comme nous l'avons déjà dit, la compétence est définie comme le pouvoir judiciaire, composé de juges et de magistrats; ceux qui exercent exclusivement le pouvoir juridictionnel. Pour exercer ce travail social, il présente certains principes constitutionnels qui ne peuvent être violés afin que la juridiction puisse exercer adéquatement son pouvoir.

A) Indépendance du pouvoir judiciaire

A partir des États de droit contemporains, il est constitué comme une pièce maîtresse que le pouvoir judiciaire est totalement indépendant du Pouvoir législatif et exécutif . ayant le pouvoir de se gouverner lui-même (Titre VI, art. 118 LOPJ).

B) Exclusivité du pouvoir judiciaire

À l'heure actuelle, le concept d'unité juridictionnelle prévaut (74 5 CE) qui est à la base de l'organisation et du fonctionnement des tribunaux. Ses principales caractéristiques sont:

  1. La création de juridictions spéciales , typiques de l'Ancien Régime et des États Autocratiques, est opposée. Seule la juridiction militaire est la seule juridiction spéciale qui légitime constitutionnellement leur subsistance (117. 5 CE), bien qu'il soit complètement limité à la sphère militaire.
  2. Indépendance et soumission au droit des tribunaux et tribunaux cibles, où les juges et magistrats Ce sont les seuls fonctionnaires absolument indépendants et soumis exclusivement à la loi et à la loi , à eux seuls la société confère le pouvoir juridictionnel. Cela exclut la possibilité pour le pouvoir exécutif de le faire.
  3. Interdiction de la légitime défense comme moyen de résoudre les conflits . Cependant, il est possible que certains conflits puissent être résolus en dehors de la juridiction de la juridiction par des équivalents juridictionnels: l'arbitrage (loi 60 / 2003, de 25 / 12, arbitrage). Ou par consensus des deux (autocomposition).

C) Indépendance des juges et des magistrats

Ce principe repose sur l'art. 117. 1 CE: «Le La justice émane du peuple et est administrée au nom du Roi par des juges et des magistrats membres du pouvoir judiciaire, indépendants, immobiliers, responsables et soumis uniquement à l’État de droit ». De lui ressortent certaines caractéristiques de cette figure du pouvoir judiciaire:

  1. Indépendant et immeuble (art. 117. 6 CE) = doit Soyez impartial.
  2. Responsable (art. 9.3 CE) = Il doit être juste et ne pas violer les droits subjectifs.
  3. Soumis uniquement à l'état de droit (art. 9.3 CE) = Les juges doivent appliquer les lois promulguées par le Parlement et non les directives de l'exécutif. De plus, ils doivent le faire selon l'ordre établi dans le Code civil ; c'est-à-dire; Droit, coutume et principes généraux du droit.
  4. Indépendant devant les autres pouvoirs de l'État, ainsi que la société. Il ne peut pas être influencé ou affecté par la pression politique ou par les personnes face à un conflit généré et une condamnation future est attendue.
  5. De même , tous les juges et magistrats ont droit à leur indépendance, en maintenant l'interprétation de la norme fondée sur la loi et sans être affectés par les courants politico-idéologiques. Il est vrai que la Cour constitutionnelle est l'organe situé au sommet de ce pouvoir, et que le reste ou les juges doivent connaître la jurisprudence qui en émane.

D) Le droit à un juge juridique: l'un des principes constitutionnels les plus importants

Le juge juridique est considéré comme le juge par défaut selon les règles de concurrence préétablies, et par sa violation de la création d'un organe judiciaire qui traite des conflits particuliers. Il est prévu dans la CE dans 2 préceptes différents et est considéré comme un droit fondamental de la société (l'un des principes constitutionnels les plus importants):

  1. Positivement (Art. 24. 2): chacun a droit à un juge ordinaire prédéterminé par la loi.
  2. Négativement (Art. 117. 6): Les tribunaux d'exception sont interdits.

Il est motivé par quelques notes essentielles: l'indépendance, l'égalité, doivent être intégrées Pouvoir judiciaire…

2) Organisation de la justice en droit procédural

Auparavant, nous avons vu les principes du pouvoir judiciaire puis de l'organisation du pouvoir judiciaire. Logiquement, son organisation repose sur ces principes pour garantir l'équité, l'égalité, la cohérence des peines et leur exécution. Pour cela, la Juridiction se nourrit d'une série d'organismes qui assurent ces principes, pouvant élaborer l'équation suivante:

JURIDICTION = POUVOIR JUDICIAIRE + TRIBUNAUX SPÉCIAUX + JURIDICTIONS SPÉCIALES + TRIBUNAUX SUPRANATIONAUX

Malgré l'existence de nombreux organes, le pouvoir judiciaire a un système hiérarchique en forme de pyramide, où se trouve le CGPJ, qui détient tous les pouvoirs gouvernementaux, y compris disciplinaires (art. 117. 2 LOPJ).

De même, le pouvoir judiciaire est unique et appartient à l'État (art. 149. 1.6 CE). Cependant, la LACC peut avoir, dans le cadre constitutionnel, les pouvoirs légitimes sur la démarcation et l'établissement du pouvoir judiciaire et sur la soi-disant administration de l'administration de la justice. Par conséquent, l'équation suivante existe également, là où il y a participation des communautés autonomes.

ADMON. DE JUSTICE = JURIDICTION (POUVOIR JURIDICTIONNEL + AUTOGOUVERNEMENT + STATUT DES JUGES ET MAGISTRATS) + Parquet + LÉGISLATION SUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE L'ADMINISTRATION. OF JUSTICE + ORGANES DE COLLABORATION SUPRA-AUTONOMIQUE

2.1. La Cour constitutionnelle

Il agit en tant qu'interprète de la Constitution espagnole. Il se voit attribuer le poste de Gardien de la Constitution et est situé en dehors du pouvoir judiciaire et n'est pas régi par les dispositions de la LOPJ. Son indépendance totale au sein du pouvoir judiciaire remplit une fonction: assurer le respect de la Constitution et qu'aucun des 3 pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) ne peut aller à son encontre. De la même manière qu'il protège les principes constitutionnels, il protège également les droits fondamentaux de toute personne physique ou morale; C'est donc un tribunal auquel on a recours en dernière instance si l'un de leurs droits fondamentaux a été violé dans le cadre de la procédure judiciaire ( appel à la protection ).

2.2. Cours et tribunaux

L'exercice du pouvoir juridictionnel est attribué aux cours et tribunaux de l'art. 26 LOPJ. Ceux-ci peuvent être classés par:

Selon leur spécialisation juridique: découlant de la complexité de l'ordre matériel, apparaissent les ordres juridictionnels (civils, pénaux, contentieux-aditifs et sociaux) ou les manifestations de la Juridiction (art. 23 à 25 LOPJ). Peut être:

  • Organes juridictionnels unipersonnels: Tribunaux: Magistrates 'Courts; 1ère instance et instruction; Commerce; La violence contre les femmes; le criminel; contentieux-aditif; le social; juvénile; et surveillance pénitentiaire.
  • Organes juridictionnels collégiaux: Audiences (provinciales et nationales) et tribunaux (Cour suprême et cours supérieures de justice).
Selon sa fonction:

  • Fonction des tribunaux (1ère instance) : Rassembler les faits, vérifier les preuves et appliquer la loi à travers la sentence.
  • Fonction des tribunaux (2e degré): soit d'appel soit de cassation.

À votre discrétion:

  • Organisation judiciaire territoriale ou horizontale: Communautés nationales, autonomes, provinciales, tribunaux tido.
  • Organisation judiciaire matérielle ou verticale: Civile, pénale, sociale, contentieuse-administrative, militaire .

2.3. Le Jury Populaire

Selon l'art. 149 de la CE: «Les citoyens peuvent exercer l'action populaire et participer à l'administration de la justice par l'institution du jury, de la manière et à l'égard de la procédure pénale qui la loi détermine ». Sa représentation est la forme la plus parfaite de participation populaire à la justice (art. 22 CE), puisque le peuple administre directement la justice (droit subjectif, public, civique et actif).

La configuration du jury populaire correspond au pouvoir législatif (art. 122 CE), étant clair que le droit au jury participe de la nature des droits de configuration légale; Par conséquent, dans les limites de la CE, les Cortes Generales sont les propriétaires absolus de sa réglementation. Il existe 2 procédures de sélection: l'objectif et le subjectif. En Espagne, l'objectif a été choisi; cela permet une plus grande participation populaire en extrayant les candidats aux jurys de la liste électorale grâce à la loterie correspondante. Tous les citoyens espagnols peuvent participer à ce processus, à l'exception de ceux qui pratiquent ou ont une formation en droit et en sciences juridiques, car ils connaissent parfaitement les lois et ne sont pas «innocents» avant un verdict. Il faut garder à l'esprit que les votes du verdict se font à huis clos et sont motivés par un magistrat.

2.4. Compétence en tant que budget de procédure

La compétence suppose l'octroi par le système juridique à un certain tribunal du pouvoir de juger et d'exécuter ce qui est jugé. Par conséquent, il constitue l'un des budgets nécessaires au démarrage du processus. Pour cela, il faut que:

  • Que la question litigieuse n'est pas exempte de la connaissance des tribunaux espagnols.
  • Qu'une fois la juridiction de l'Etat espagnol admise, ladite connaissance n'est pas attribuée à une autre juridiction spéciale (la juridiction militaire); à un autre tribunal spécial (TC, T des comptes ou tribunaux coutumiers et traditionnels); ou à un autre ordre juridictionnel autre que civil (pénal, contentieux-administratif ou du travail).
    La compétence est une condition préalable au processus, sans laquelle le respect Il ne peut pas être valablement établi et, par conséquent, le juge ne peut pas non plus entrer dans l'examen juridique matériel de la demande, c'est-à-dire qu'il ne peut pas la satisfaire matériellement.
  • Cependant, il arrive que des conflits de pouvoirs surgissent entre des organisations auxquelles il faut remédier.

    2.5. Le rôle des juges et des magistrats en droit procédural

    Le statut juridique des juges et magistrats est une question de réserve de la LOPJ (art. 125. 1 CE) . Interdiction à la CCAA de légiférer sur ledit statut; et l'État ne peut influencer cette question qu'à travers la réforme pertinente de la LOPJ.

    Cet organe de fonctionnaires a ses propres statuts pour garantir l'indépendance des juges et des magistrats et qu'ils ne sont pas motivés à des pots-de-vin présumés ou à des activités pour motiver des affaires personnelles.

    2.6. Le procureur général

    La mission du parquet est de promouvoir l'action de la justice en défense de la légalité, des droits des citoyens et de l'intérêt public protégés par la loi , d'office, ou pétition des parties intéressées, ainsi que d'assurer l'indépendance des tribunaux et de rechercher devant eux la satisfaction de l'intérêt social.

    • Vue objective: Sa nature est pacifique, dans la mesure où il s'agit d'une partie impartiale qui, par l'exercice du droit d'action, provoque une activité juridictionnelle pour protéger la légalité procédurale ou matérielle et soutenir l'accusation dans le processus pénal .
    • Point de vue subjectif: Sa nature n'est PAS pacifique, car la doctrine discute encore si Nous sommes devant un organe dépendant du pouvoir exécutif ou appartenant au pouvoir judiciaire.

    Il ne s'agit pas d'un organe entièrement juridictionnel, car il n'exerce pas de pouvoir juridictionnel et ne jouit pas non plus pleinement de l'indépendance judiciaire. Il est régi par les principes d'unité et de dépendance hiérarchique: son impartialité est même supérieure à celle des juges (impartialité reflétée collectivement). Le MF est un organe impartial, promoteur et collaborateur de la juridiction, appartenant au pouvoir judiciaire, bien qu'il n'y soit pas organiquement localisé.

    2.7. Personnel de justice collaborateur

    UN J Les juges et magistrats sont accompagnés d'un corps de fonctionnaires au service de la justice (Titre I du livre VI, selon la réforme de la LOPJ 19 / 2003, règle les dispositions communes des fonctionnaires au service de l'administration de la justice).

    Organe de gestion procédurale

    Gérer le traitement des procédures; Pratiquez et signez les apparitions; Documenter les embargos, lancements et autres actes dont la nature l'exige; Prolonger les notes destinées à joindre les données de procédure; Effectuer les tâches d'enregistrement, de réception et de distribution des écrits et documents; Collaborer avec les instances compétentes en matière de gestion administrative; Votre possibilité de nomination en tant que secrétaires suppléants…

    Organe d'administration de la procédure (art. 477. ay 477)

    Ses attributions sont: Le traitement général des procédures, grâce à l'utilisation des équipements mécaniques ou de bureau correspondants; L'enregistrement et la classification de la correspondance; La formation des voitures et des dossiers, sous la supervision du supérieur hiérarchique; La préparation des certificats pertinents; La performance des chefs qui sont affectés à cet organe par rapport aux emplois du bureau judiciaire; La possibilité d'occuper des postes dans les unités administratives; à condition qu'ils satisfassent aux exigences et aux connaissances nécessaires à leur performance dans les relations d'emplois du même; L'exercice de toutes les fonctions établies par la loi ou les règlements et de toutes autres fonctions de nature similaire aux précédentes qui, inhérentes au travail exercé, sont confiées par des supérieurs hiérarchiques, organiques ou fonctionnels, dans l'exercice de leurs fonctions. compétences.

    Corps d'aide à la procédure (art. 475. ay 724)

    Le Corps d'Aide Judiciaire sont les soi-disant «Agents Judiciaires», pour leur admission un diplômé de l'ESO ou équivalent est requis. Ces fonctionnaires, lorsqu'ils agissent en tant que police judiciaire, ont le caractère d'Autorité.
    Pouvoirs: La pratique des actes de communication (notifications, assignations emplacements et exigences); En tant qu'agent de l'autorité, procéder à l'exécution des embargos, lancements et autres actes dont la nature l'exige.

    Police judiciaire

    Renseignez-vous sur les responsables et les circonstances des actes criminels et de l'arrestation des premiers. Offrir une assistance à l'autorité judiciaire et fiscale dans le nombre d'actions qu'elle doit mener en dehors de son siège. Faire de la matière des performances. Garantir le respect des ordonnances et résolutions de l'autorité judiciaire ou fiscale.

    Médecins légistes

    Ils fournissent une assistance technique aux cours, tribunaux, procureurs et bureaux de l'état civil. Émettre des rapports et des avis médicaux juridiques dans le cadre de la procédure judiciaire. Les médecins légistes seront affectés à un institut de médecine légale ou à l'Institut national de toxicologie et des sciences judiciaires.

    Autres organes

    Techniciens et assistants de laboratoire.

    2.8. Avocats et avocats

    La défense est l'un des principaux droits fondamentaux et est essentielle pour comparaître devant la justice. Un procureur et un avocat sont nécessaires pour gérer la défense de l'accusé et du plaignant face à un conflit social. Ils sont chargés de défendre une personne physique ou morale afin que leurs droits ne soient violés à aucun moment de la procédure judiciaire. Ils servent également à valider le processus juridictionnel.

    Normalement, vous avez la pleine capacité de choisir votre représentant (art. 33. 1 LEC), sauf dans les procédures pénales , qui sera toujours un défenseur public (art. 117. 1 et 4 et 767 LECrim); ou en cas de manque de ressources financières, ils auront recours à une assistance gratuite (payée par l'Etat).

    Tout au long du processus, tout le personnel de la justice (avocats, magistrats, avocats, juges…) doit contrôler et surveiller son bureau. Les avocats et les avocats doivent agir avec professionnalisme, honnêteté, loyauté, diligence et fermeté pour défendre les intérêts de leurs clients.

    3) Protection judiciaire effective: droit à l'action et à l'assistance gratuite

    La protection judiciaire effective est l'un des droits fondamentaux de notre Constitution espagnole (article 25.1 ). Il consiste à faciliter à tous les sujets de droit le pouvoir d'accéder librement au pouvoir judiciaire. Cela doit offrir des garanties d'impartialité et, le cas échéant, en déduire une réclamation ou s'y opposer à travers toutes ses instances.

    3.1 Protection judiciaire effective

    Une fois qu'une procédure judiciaire est ouverte, il est prévu qu'elle résolve un conflit par un jugement , motivé, motivé et fondé sur la loi sans deviennent de simples déclarations d'intention sans portée pratique ni efficacité.

    Pour ce faire, il existe une série de critères que chaque phrase doit obtenir:

    1. Premièrement, c'est de antécédents = impartialité des juges.
    2. Deuxièmement, basé sur la norme et la loi = motivé par cet ordre: loi, coutume et principes généraux du droit.
    3. Troisièmement qui est congru = cohérent avec les faits, les idées et la loi.

    3.2. Assistance juridique gratuite

    Dans certains cas, l'accès à la justice est réduit par les conditions économiques de la personne qui ne peut pas engager un défenseur public pour sa défense. Dans de tels cas, l'État offre une assistance gratuite pour se défendre contre la vulnérabilité de certains de ses droits. Pour cela, il existe une série d'exigences, qui sont principalement régies par la règle de l'impossibilité économique , les victimes de genre ou le terrorisme .

    Selon la nature des personnes, elles peuvent ou non bénéficier de ce droit à une assistance gratuite. Les individus bénéficient normalement de cet avantage s'ils sont des secteurs économiquement très défavorisés, s'ils sont étrangers sur notre territoire, en raison de l'existence de conflits frontaliers ou de droits du travail dans les procédures de faillite. En revanche, chez les personnes morales, seules les associations et fondations à but non lucratif bénéficient de ce droit pour offrir un service gratuit à la société (par exemple la Croix-Rouge). Toute société économique et commerciale est exempte de cette hypothèse; malgré le fait que dans certains cas, des circonstances économiques empêchent l'accès à la justice.

    4) Le processus judiciaire: principes, structure et classes de processus

    Le processus judiciaire est un instrument de la juridiction (Pouvoir Judiciaire) pour la résolution définitive et irrévocable des conflits intersubjectifs et sociaux . Il appartient donc à l'hétérocomposition , puisque la résolution du conflit, comme dans l'arbitrage, est confiée à un tiers (organe judiciaire) qui doit être impartial situé au-dessus les pièces . Mais il diffère de l'arbitrage par: La cause de la commission, son statut juridique et son objectif

    4.1. Principe et structure de la procédure judiciaire

    Tout processus judiciaire repose sur certains principes de droit , qui sont incassables devant la loi et garantissent l'égalité des deux parties (défendeur et plaignant).

    1. Contradiction = Art. 24 de la Constitution espagnole exige, d'une part, que jamais il y a sans défense , et d'autre part, le droit à un procès avec toutes les garanties. Par conséquent, les deux parties sont effectivement autorisées à accéder au processus afin d'être en mesure de faire valoir librement leurs revendications et résistances respectives, à travers des faits, des preuves.
    2. Egalité des armes = Pour que la contradiction soit effective, les deux parties procédurales doivent avoir les mêmes moyens d'attaque et de défense, c'est-à-dire qu'elles ont les mêmes possibilités et charges d'allégation, de preuve et de contestation.
    3. Dispositif principal = Avant la naissance d'un conflit, les parties ils sont propriétaires d'aller au processus, ou de le résoudre en dehors de celui-ci, en utilisant des formules d'auto-composition ou l'arbitrage. Sauf pour les questions familiales car il y a des mineurs (art. 60, 167, 215, 256 CC).
    4. Pouvoir de disposition sur la réclamation = Les parties sont propriétaires de l'exercice de l'action ou de l'ouverture de la procédure, et également, elles sont les propriétaires de la réclamation et de la procédure elle-même, ainsi que la démission (art. 6.2 CC).
    5. Obligation du juge à la demande = les peines doivent être conformes aux demandes et aux autres demandes dûment déduites dans le procès.
    6. Interdiction de reformatio en peius = est exécutoire dans la phase de contestation, de telle sorte que la Cour ad quem (juridiction supérieure qui doit entendre l'appel), ne peut taxer l'appelant plus qu'il ne l'était déjà par l'arrêt attaqué.

    4.2. Classes de processus dans la juridiction espagnole

    Ils peuvent être classés comme suit:

  • Ordinaire = Ils sont destinés à la composition de tout type de réclamation basée sur toute relation juridique. Les parties peuvent donc se tourner vers elles pour résoudre leur conflit à la seule exception des questions qui doivent être diffusées selon une procédure spéciale.
  • Spéciaux = Ce sont des procédures sensiblement accélérées qui se caractérisent principalement par la spécialité de leur objet. Contrairement aux objets ordinaires dans lesquels tout type d'objet procédural peut être déduit; Dans les spéciaux, seule la relation juridique matérielle pour la protection de laquelle il a été créé peut être discutée.
  • Résumés = Sa cause de création est la même que celle des processus spéciaux: la lenteur et autres effets des processus déclaratifs.
  • 4.3. Actes de procédure en droit procédural espagnol

    Les actes de procédure sont des actes juridiques qui couvrent les spécialités en raison de leur relation avec le processus, l'influencent et tendent à atteindre un objectif commun . Ils présupposent un comportement volontaire.

    Ne pas confondre avec les faits procéduraux , car ceux-ci sont déterminés par les événements de la nature, indépendants de la volonté humaine, auxquels la loi objective attribue des effets dans le processus (mort d'une des parties , le passage du temps, la force majeure, un handicap physique ou mental, etc.)

    Les exigences des actes sont les suivantes: lieu ou espace, temps, forme (orale, écrite …), langue et publicité.

    4.4. Le processus judiciaire: types d'actes procéduraux

    Le processus judiciaire présente différents actes de procédure, qui peuvent être classés comme suit:

    1. Postulation = Ce sont des actes des parties, pour lesquels le tribunal demande une résolution d'un contenu spécifique. Son efficacité et son efficience dépendent de l'appréciation que le juge fait de sa recevabilité.
    2. Acts Devices = Les actes de dispositif produisent directement des effets dans le processus et créent directement une situation juridique procédurale. A ce type appartiennent ceux de l'arrêt anormal du processus et des affaires de procédure juridique: retrait; la perquisition, la démission, le règlement judiciaire et la soumission expresse.
    3. Actions du juge = Le Les actions procédurales menées par les tribunaux sont appelées résolutions judiciaires et peuvent être classées, par la forme qu'elles adoptent, en: dossiers, jugements et ordonnances.
    4. Action des avocats pour l'administration de la justice = Celles générées par les avocats de l'administration publique afin d'exercer le principe de la foi publique judiciaire et de promouvoir le processus.
    5. Actes de tiers = Ceux qui proviennent de sujets extérieurs au processus et qui visent à produire des effets juridiques la même chose, comme la déclaration d'un témoin ou l'opinion d'un expert.

    4.5. Les actes de communication

    Toutes les accusations doivent être notifiées au plaignant afin qu'il puisse exercer son droit de défense . Il existe de nombreux moyens par lesquels cela peut être fait, le principal étant la communication directe à cette personne physique ou morale, bien que dans certains cas, vous puissiez recourir à un avocat ou à un décret.

    Le moyen privilégié est la notification par lettre; bien qu'à l'heure actuelle, vous pouvez recourir à d'autres moyens: téléphone, électronique, informatique ou télématique.

    4.6. Caractères et sources de la procédure judiciaire espagnole

    Les caractères du droit procédural s'entendent comme l'ensemble de règles de droit public qui régit la compétence , les hypothèses procédurales, les droits procéduraux, les possibilités, les charges et les obligations , les actes de procédure, les décisions du tribunal, la sentence et ses effets, ainsi que les moyens de contestation, les mesures conservatoires et les décisions provisoires et le processus d'exécution.

    En revanche, les sources du droit sont uniquement détenues par les Cortes Generales, pouvant promulguer des lois procédurales.

    Notes d'introduction au droit procédural ( UNED)

    Téléchargez tous ces schémas en cliquant sur l'image PDF ci-dessous!

    archivo pdf Salutations de vos conseillers fiscaux à Séville.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *