Catégories
Uncategorized

Quels impôts dois-je payer si j'appartiens à une communauté de quartier ?

On peut définir la Communauté de Voisins comme une entité juridique dépourvue de personnalité, selon la Loi sur la Propriété Horizontale, et dont le but est de décider des questions qui concernent l'immeuble commun à tous les propriétaires. Il s'agit donc d'une figure juridique qui englobe un groupe de propriétaires, qu'il s'agisse d'appartements, de locaux, de servitudes et d'autres types d'affectation liés au même immeuble ou groupe d'immeubles.

Bien que les communes voisines n'aient pas de personnalité juridique, elles ont des obligations fiscales et doivent payer des impôts au Trésor Public. C'est pourquoi nous avons décidé de faire cet article intitulé «  Quels impôts dois-je payer si j'appartiens à une communauté de voisins? » .

¿Qué impuestos debo pagar si pertenezco a una comunidad de vecinos? Quels impôts dois-je payer si j'appartiens à une communauté de quartier ?

Contenu

  • Pourquoi les collectivités de quartier devraient-elles payer des impôts ?

    Quels sont ces impôts et qui est chargé de remplir l'obligation auprès du Trésor ?

  • Quels modèles présenter ?
  • Pourquoi les communautés de quartier devraient-elles payer des impôts ?

    Les communautés de quartier doivent prendre une série de décisions en fonction de l'organisation de leur communauté. Beaucoup de ces prises de décision impliquent la naissance d'événements imposables lors de la réception de revenus pour cette gestion et, avec cela, ils doivent payer des impôts pour la naissance de cette dette.Par exemple, si la communauté de voisins dispose d'avantages locatifs ou de publicité dans l'immeuble, elle doit logiquement les payer.

    Comme si vous avez du personnel salarié (ex : concierge, jardinier, porteurs…) ils doivent s'acquitter des retenues sur la masse salariale desdits travailleurs au Trésor Public et des assurances sociales à la Sécurité Sociale. De nombreuses communautés de quartier font même appel aux services de gestionnaires immobiliers.

    Comme on peut le voir, ce sont quelques exemples d'activités qu'une communauté de propriétaires peut avoir.

    Bien que la communauté manque de personnalité juridique, si elle détient le statut de contribuable , elle sera donc soumise au paiement des impôts.

    Normalement, cette fonction est exercée par le président/secrétaire, ou des professionnels experts en la matière sont embauchés, tels que administrateurs de ferme . Ces professionnels se consacrent non seulement à la préparation des impôts, mais aussi à la réalisation de toute la gestion de la communauté, comme la tenue de réunions…

    Comme le soulignent les chefs d'exploitation d'Ábaco , la gestion effectuée par les bons chefs d'exploitation est la gestion globale d'une communauté, qui sert tous ces services :

    Conseils juridiques en propriété horizontale et facturation.

    Service téléphonique.

    Poursuite de la délinquance

    Conformité à la LOPD.

    Contrairement aux conseillers fiscaux, les syndics réalisent toutes sortes d'opérations et de gestions liées aux communautés de voisins et de propriétaires. D'autre part, les conseillers fiscaux ne sont responsables que des règlements. Plusieurs fois, les deux postes sont exercés par le même professionnel, car ils sont vraiment très similaires.

    Quels sont ces impôts et qui est chargé de remplir l'obligation auprès du Trésor ?

    Conformément à la réglementation fiscale, le contribuable est toujours l'entité ou la personne qui obtient lesdits revenus. Si la communauté reçoit des revenus, elle doit payer des impôts pour cela.

    Pour savoir où ces concepts sont taxés, il faut déterminer le type de performance. Par exemple, le placement de bannières publicitaires est une activité économique.

    Lorsqu'il s'agit de payer les impôts, les collectivités voisines doivent demander un code d'identification fiscale (CIF), indispensable pour effectuer des opérations auprès de l'Agence des Impôts.

    Et, si vous embauchez du personnel, vous devez également créer un compte de cotisation pour effectuer des opérations auprès de la Sécurité sociale.

    À l'heure actuelle, il est également nécessaire d'avoir un certificat électronique, car grâce à cela, nous recevrons toutes les notifications des deux organisations. Les individus peuvent fonctionner sans ces derniers, mais toutes les entités doivent nécessairement en avoir un, puisque les communications sont toutes électroniques.

    Il est vrai que s'ils peuvent délivrer des impôts par l'intermédiaire des partenaires sociaux, mais pour qu'ils reçoivent des communications, il faut au préalable disposer d'une attestation et donner procuration à ces professionnels.

    10814 Cours sur la Loi Financière et Fiscale 2 : Fiscalité Directe (UNED)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *